Présentation

L'alpinisme s'est s'incrusté dans mon ADN, et la montagne dans ma peau. Attention, j'ai le projet de diffuser le virus un peu partout, et aussi chez vous !

Ma vision du métier de guide

- La sécurité, qui prime sur le sommet. Inutile d'insister pour vous convaincre ! L'objectif n°1 d'une virée en montagne, c'est de rentrer à la maison, après.

- Le confort. Avec un guide les choses vont plus vite que sans, alors qu'on a l'impression de prendre son temps. Avec un guide les passages techniques paraissent plus faciles parce qu'on est bien assuré, bien conseillé. Les plus longues journées sont moins fatiguantes parce qu'on peut se reposer sur quelqu'un (parfois même au sens propre !). Bref, partir avec un guide, c'est se simplifier la vie, pour mieux profiter du plaisir d'être en montagne.

- Le plaisir. Si je vois les yeux des personnes que j'accompagne briller, j'ai gagné ma journée. Si j'entends des phrases du genre "j'ai jamais vu ça, c'est magnifique", "je ne pensais pas y arriver, c'est génial", je me régale, et vôtre plaisir devient aussi le mien. C'est indispensable pour vous transmettre le virus de la montagne ! Ma première motivation au réveil est la perspective d'une nouvelle journée en montagne à partager.

- Le sur-mesure. Vivre son rêve en montagne, ça commence par bien connaître ses motivations, sa manière de vivre la montagne, son niveau technique, physique, mental... Autant de choses pas évidentes à discerner lorsqu'on débute ou lorsqu'on est en phase de progression. En définissant votre projet ensemble, nous trouverons ce qui vous convient le mieux !

- La formation. J'aime vous accompagner dans votre progression, à tous les niveaux : gestion du risque, techniques de sécurité, d'escalade et de ski, endurance physique et psychologique.

- L'éducation à l'environnement. J'ai un fort penchant pour les connaissances naturalistes en haute-montagne, que j'aime partager. Je m'intéresse en particulier à la botanique, à l'entomologie et à la géologie.

A propos de moi

Mon nom est Sébastien Ibanez. Je suis titulaire du Brevet d'Etat "Guide de Haute Montagne" délivré par l'ENSA à Chamonix. Né en 1982, j'habite à côté de Chambéry en Savoie (France), une situation idéale pour rayonner dans toutes les Alpes ! Je connais très bien les massifs de l'Oisans, de la Vanoise et du Mont Blanc, et je parcours aussi régulièrement les Alpes Suisses, notamment le Valais et l'Oberland. Tombé tout petit dans le ski et la randonnée pédestre, bien avant de savoir lire, j'ai ensuite découvert l'escalade puis l'alpinisme à l'adolescence. J'ai alors rangé les skis de piste pour trouver des skis de randonnée, mis les vieilles godasses au placard pour des chaussures en vibram cramponnables, et zou ! Depuis, je vadrouille essentiellement dans les Alpes, mais j'ai également eu l'occasion de découvrir les montagnes des Andes (Equateur, Argentine, Chili), et grâce au Groupe Excellence Alpinisme National de la FFCAM, j'ai également eu la chance de grimper en Islande et en Alaska.

Langues parlées

Français, Anglais, Espagnol, Italien

Principales réalisations

Le but n'est pas d'étaler mon CV, mais j'ai remarqué que beaucoup de personnes qui partent avec un guide sont curieuses de savoir ce qu'il a bien pu faire avec son matériel tout neuf qui semble à peine sorti du magasin.

  • Alors voilà quelques itinéraires d'alpinisme qui m'ont marquées :

Grandes Jorases (4208m), face nord : voie Bonatti-Vaucher (2014), voie Gousseault-Desmaison (2014), voie Slovène (2014, en solo), voie Colton-McIntyre (2010), voie Polonaise 1970 (2007), éperon Croz (2007).

Mont Blanc (4810m), pilier central du Freney (2014)

Les Drus (3754m), face nord, voie Lesueur version mixte (2012).

Eiger (3970m), face nord, voie historique Heckmair (2012).

Cervin (ou Matterhorn, 4478m), face nord, voie Schmid (2012).

Pic Sans Nom (3913m), face nord : Eloge de la Fuite (2012), voie Cambon-Francou (2013), voie sans nom surprise et secrète (2015).

Olan (3564m), face nord : voie Bouilloux-Wilmart (2009), voie Couzy-Desmaison (2011, en hiver).

Alaska, Mont Dickey (2909m), première ascencion de l'arrête nord-est (2008), "Moove your ass and your mind wil follow".

Meije (3984m), face nord, voie directe (2008, en hiver).

Les Droites (4000m), face nord, voie Davaille (2007), voie Colton (2009, en hiver).

Barre des Ecrins (4102m), goulotte Boivin (2005), goulotte Gabarrou-Marsigny (2009).

Pointe du Vallon des Etages, ouverture d'une ligne mixte "Gaz aux Etages"

Ailefroide (3954m), goulotte Grassi (2005), goulotte Pschitt (2007).

Et puis quelques voies normales loin de chez nous, qui laissent toujours de beaux souvenirs : Aconcagua (6962m), Chimborazo (6268m), Cotopaxi (5897m), Sanguay (5230m), Iliniza sud (5248m).

  • Et aussi, quelques réalisations en ski de pente raide, activité que j'affectionne tout particulièrement :

Ouvertures au Skhara (Géorgie, Caucase)

Eperon Frendo et couloir Eugster diagonal en face nord de l'Aiguille du Midi

Face nord de la Tour Ronde

Face nord du Sirac (voie Monnier et couloir issu 2ème brèche)

Couloir nord du Coup de Sabre

Couloir Couturier à l'Aiguille Verte

Couloir des Italiens à la Grande Casse

Couloir Jaeger au Mont Blanc du Tacul

Couloir nord-ouest du Pic Sans Nom

Coulir dérobé au Pic Coolidge

Couloir nord du Vacciver

Couloir Coolidge à la Barre des Ecrins.

Présentation
Glacier du Géant, massif du Mont-Blanc, France
Présentation
Pico Uriellu, Asturias, Espagne
Présentation
Face Nord des Droites, massif du Mont-Blanc, France
Présentation
Tour Termier, Cerces, France
Présentation
Cerro Plomo, Chili
Présentation
Eiger, face nord, Suisse