Barre des Ecrins (4102 m), pilier sud

Le projet  de recherche "Ecologie verticale" vise à retracer l'histoire des plantes en coussin de haute montagne depuis la dernière glaciation. Depuis quelques années nous parcourons les faces sud remarquables du massif des Ecrins à la recherche des petites plantes qui arrivent à s'y loger. Le pilier sud de la Barre des Ecrins figurait en bonne place dans la liste ! C'est une grande course de haute montagne, 1200 mètres de rocher avec quelques passages en V/V+, le reste en III/IV. Pour les besoins de l'échantillonnage nous avons passé deux belles journées dans la paroi, en compagnie de Cédric, botaniste au Parc National des Ecrins.

Date: 
16/08/2012 - 17/08/2012


Afficher Climbing routes - Sébastien Ibanez sur une carte plus grande

Barre des Ecrins (4102 m), pilier sud
Sedum alpestre
Barre des Ecrins (4102 m), pilier sud
Draba dubia partage une fissure avec un vieux piton
Barre des Ecrins (4102 m), pilier sud
Draba fladnizensis
Barre des Ecrins (4102 m), pilier sud
Le génépi jaune, Artemisia umbelliformis
Barre des Ecrins (4102 m), pilier sud
A 4000 mètres, Saxifraga oppositifolia
Barre des Ecrins (4102 m), pilier sud
La moraine du Glacier Noir
Barre des Ecrins (4102 m), pilier sud
Prise de notes devant le Fifre
Barre des Ecrins (4102 m), pilier sud
Echantillonnage en passant
Barre des Ecrins (4102 m), pilier sud
La traversée en V au début du bastion
Barre des Ecrins (4102 m), pilier sud
Saxifraga oppositifolia
Barre des Ecrins (4102 m), pilier sud
Echantillonnage sur le passage du miroir
Barre des Ecrins (4102 m), pilier sud
Descente par la voie normale de de la Barre des Ecrins